en détendu

21 février 2007

DETENTE

La détente (ou être détendu) :

"Détente" est un mot très employé par une certaine catégorie de la population relativement détendue elle aussi. Sa signification est très vaste si bien que parfois une conversation peut comporter plusieurs fois le mot détente.

Mettons nous en situation. Nos deux personnages seront "Détendu 1" et "Détendu 2". Pour la compréhension de tous, la traduction sera en italique.

Au téléphone :

"Détendu 1" : Allo Ours ? Détente ? (Allo Romain ? Tu vas bien ?)

"Détendu 2" : Détente. (Ca va)

Variante :

"Détendu 1" : Allo Ours ? Détendu ? (Allo Romain ? Tu vas bien ?)

"Détendu 2" : Je le suis. (Ca va)

En réalité, tout chose, tout évènement, toute personne, toute phrase peut être "détente", voire "très détente".

Exemple 1 :

"Détendu 1" : Tiens, hier j'ai mangé une pomme

"Détendu 2" : Détente (D'accord, c'est bien, content de le savoir)

Exemple 2 :

"Détendu 1" : Tiens, j'ai appris que X avait couché avec Y hier soir (alors même que Y est la meilleure amie de la copine de X)

"Détendu 2" : Très détente (C'est pas bien ca mais bon c'est drôle quand même)

Exemple 3 (plus classique) :

"Détendu 1" : Il paraît que X a fini au poste, a dormi dans la rue, s'est endormi au lutrin, a fait mi-molle, a zozoté, a sorti la cape...

"Détendu 2" : Très détente (Ce X commence à me plaire...)

(Tout glandouille peut aisément reconnaître X et Y voire s'identifier à l'un ou l'autre)

Il est bien évident que les exemples peuvent être multipliés à volonté.

Attention, il arrive dans des cas extrèmes, que le détendu se tende : En général il est 19 heures 15, et tout rentre dans l'ordre après un petit tour au Leader Price.

A bientôt

Posté par nicoreb à 18:09 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


FAIRE

Dans un souci de simplicité, le vocabulaire d'un détendu est très restreint. Le but avoué est de n'utiliser dans la vie courante qu'une cinquantaine de mots parce que le détendu "veut pas se faire chier et pis qu'on se comprend bien comme ca, qu'on n'a pas besoin d'empoyer des mots savants".

Ainsi, dans la mesure du possible, le détendu emploie le verbe "faire" suivi du mot désignant ce qu'il fait. Oublié l'article. Pourquoi ? Parce qu'on "veut pas se faire chier et pis qu'on se comprend bien comme ca..." Compris ?

C'est parti :

Exemple :

" Détendu 1" : On fait Cdal, Monsieur ? (Veux tu manger chez Mac Donalds ?)

" Détendu 2" : Détente (Oui, je le désire, si tel est ton plaisir bien sûr)

Le détendu fait beaucoup de chose : Il fait teute, pépite, mire, pougne, fourre, nouille, mi-molle, taffis, taffis d'ordos, détente, gamine, Dijon, leader price...

Là encore, les possibilités sont infinies.

Pour inciter son ami à faire quelque chose avec lui, le détendu est habile, il utilise une nouvelle fois l'argument détente :

"Détendu 1" : On fait détente de teute ce soir Monsieur ? (Veux tu boire un verre ou deux afin de t'évader après ta journée de travail (ou de chômage) ?

"Détendu 2" : Très détente. (J'allais de le proposer. Tu lis vraiment dans mes pensées. Allons y sur le champ !)

Ainsi, il est tout a fait possible de faire détente de mire, détente de pougne, détente de gamine, ou détente de Dijon, en détendu. 

Merci et à bientôt

Posté par nicoreb à 19:47 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

QU'EST CE QUE C'EST ?

Ce blog doit permettre à tout un chacun de pénétrer l'univers de la détente. Tout être humain a le droit de se détendre mais encore faut il qu'il puisse se familiariser avec le monde qui s'offrira alors à lui.

Etre Détente, c'est détente mais c'est aussi du taffis. Eh oui.

Vous trouverez donc sous ma modeste plume quelques clés d'entrée dans l'univers des détendus.

Vous apprendrez à parler détendu, à agir détendu, et vous apprendrez à connaître quelques personnes détendues.

Si ça n'intéresse personne, alors ce blog ne sera lu que par des personnes déjà détendues, qui trouveront dans cette lecture une occasion de se détendre un peu plus, ou de réviser leur détente. Rien n'est acquis...

Donc voilà

 

Posté par nicoreb à 20:03 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

TSURAMI

Qu'est ce qu'un tsurami ?

Un membre du groupe Tsurami.

Oui mais alors qu'est-ce que le groupe Tsuarami ?

Un groupe de rock antistyle.

Oui mais qu'est-ce que le rock antistyle ?

C'est une musique assez détendue.

Oui mais c'est quoi ?

TA GUEULE

Posté par nicoreb à 21:42 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

DETENTE AVENIR

Détente avenir est une association apolitique ayant pour but de détendre la ville d'Autun. Nos conférences ont lieu tous les week ends à partir de 18 heures 30 à l'augusto, puis chez les tartines ou chez toad, des fois à la devinière, puis au lutrin. Les débats se déroulent dans une ambiance détendue jusqu'au petit matin.

Prochain intervenant : Rami, pour un débat participatif ayant pour thème : comment jouer de la musique en dormant en autunois.

Remercions Goupil pour sa dernière conférence : comment remiser à chaque fois une saloperie dans la conversation en autunois.

Au revoir. Bientôt des nouvelles de l'association.

Posté par nicoreb à 21:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


QUI QUI SONT ?

Je m'en vais vous présenter brièvement quelques détendus :

Doudou : il aime Strasbourg, manger épicé, et les magazines érotiques.

Pimon : il aime l'eau, le icard et son appartement.

Boubou : il aime la musique de banlieues, les bouibs, et son colocataire.

Jackie : Il aime jouer du saxophone, les films de Chaplin et le tennis.

Goupil : il aime le bowling, la médecine et le sieste.

Toad : il aime bien rigoler, les jeunes filles et le côteau des saveurs.

Rélus : il aime ses doigts, les lunettes, et les films de Stallone.

Rami : il aime les daewoo, sa demi soeur et les saucisses au coin du feu.

Polak : il aime les sports de glisse, les fiat et les rave party.

Ours : il aime l'imprimerie, les amplificateurs et pincer.

Mimile : il aime le sud de la France, le quick et les cheveux longs.

Tata : elle aime le théatre, ses parents et le sport.

Moi : j'aime...

A bientôt, j'ai encore plein de gens détendus à vous présenter.      

Posté par nicoreb à 23:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

JEU DE TEUTE

Qu'est ce qu'un jeu de teute ?

Il s'agit d'un jeu dont le seul objectif est d'occuper ses participants pendant certains apéritifs prolongés. Le principe est que le perdant à la chance de teuter alors que le gagnant n'a pas (en principe) le droit de lever le coude.

On peut ici repertorier deux catégories principales de jeux de teute.

Les jeux exclusivement de teute, et les jeux de teute par adaptation.

La première catégorie est formée par les jeux dont l'essence même est de permettre aux joueurs de teuter : ils ont été créés pour ça et c'est tout. Nous pensons au "rouste n pépite", au "jeu du doigt", ou au "sprints".

On peut difficilement imaginer les participants au jeu du doigt ne pas boire le contenu du verre sur lequel reposent lesdits doigts, encore moins penser jouer au sprints avec un verre vide !

Dans la seconde catégorie, chacun pourra à sa guise adapter un jeu dont il est particulièrement friand en jeu de teute. La cravache d'or a pu devenir un jeu de teute, même la bataille peut être adaptée, les mystères de Pékin, la bonne paie...

L'amateur de jeu en réseau peut se punir en teutant seul devant son ordinateur à chaque défaite. Il est également possible de teuter devant question pour un champion (faut pas tomber trop bas non plus) ou devant fort boyard lorsque son candidat préféré reste enfermé dans une cellule.

L'idée est de se détendre en pimentant un peu chaque moment de la vie.

Attention ! un jeu n'est pas un sport ! Le sport en teutant ne doit être pratiqué qu'entouré de professionnels (comme toad) qui pourront adapter votre teute à l'effort (ou l'inverse).

Il ne s'agit pas de lancer en fin de soirée devant le lutrin : le dernier chez les tartines boit !

Les risques de nausées voire de régurgitations sont importants. De plus, c'est toujours Rami qui perdrait donc aucun intérêt.

Alors soyez prudent, et bon jeu.

Merci   

Posté par nicoreb à 23:26 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

22 février 2007

GAMINE

Qu'est ce qu'une gamine ?

La gamine est l'amie du détendu. Elle peut elle même être détendue, voire très détendue (on peut rêver) mais elle est souvent un peu plus tendue que son ami, on dit alors qu'elle croque.

Le détendu aime sa gamine. Elle lui permet de faire fourre, nouille, mi-molle, c'est à dire de se détendre. Elle lui évite de faire trop pougne.

Le problème est que quand le détendu fait gamine, il ne fait plus teute. Les gamines tendues veulent que leur ami détendu fassent tout le temps gamine et arrête de faire teute. Alors, elles croquent de fond.

L'idéal est donc de trouver une gamine assez détendue pour faire teute, sans pour autant qu'elle soit tendue quand elle teute, mais de pouvoir quand même faire gamine de temps en temps sans teute, en détendu.

Merci.

Posté par nicoreb à 15:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 février 2007

REVUE D'EFFECTIF

Présentation sommaire et non exhaustive de nos chères petites têtes blondes :

TOAD EST UN ADOLESCENT :

Il porte des fringues d'adolescent, écoute de la musique d'adolescent, et collectionne les rouleuses comme autant de trophées sportifs qu'il ne remportera jamais.

Toad est un prédateur hors pair.

Son terrain de chasse : les cours de lycée. Son appât : sa guitare

Dès que sa proie s'approche, il lui prend l'épaule. Il est déjà trop tard. La victime est conduite dans son terrier : le grenier des manzano pour une nuit de plaisir, à condition d'aimer le guimauve... Il se peut également qu'il décide de l'emporter dans son véhicule si des températures adoucies permettent un accouplement routier.

RELUS EST UN ARTISTE :

Il ne connaît rien à l'actualité, à la politique, au cinéma et se fout comme de l'an 40 de tout ce qui ne touche pas de près ou de loin au blues texan (et encore, il faut pas trop s'éloigner d'Austin). En fait, il ne voit pas plus loin que les frets de sa guitare.

Il aime rire de ses contemporains, et se sentir les doigts du haut de son balcon dominant la ville.

C'est un artiste, qui peint des toiles lorsque le soleil se couche, et détruit son oeuvre, éternel insatisfait, lorsqu' ennivré par le houblon, il abandonne sa passion et ne retrouve la quiétude que dans les bras de Morphée...

Serait-il alors un ange ?

Ou un démon : lorsque que possédé par des forces occultes, il sort sa cape, sa frange et se met à parler une langue inconnue.

Un magicien ? : capable de vriller les clés...

Le mystère reste entier.

GOUPIL EST UN MEDECIN MALGRE LUI

Empêtré dans ses années à la faculté comme une mouette engluée dans le pétrole de l'Erika, il n'est pas un jour sans qu'il se demande ce qu'il fait dans cette galère. Véritable funambule des partiels, il zigzague entre stages et smart, lendemain de pépite à l'hôpital et parties de pokers enfumées.

Pourtant, il s'accroche et je serais le premier à venir le consulter.

C'est un poète incompris dont les vers, plus que triviaux, sont, selon l'assistance, très choquants ou hilarants.

JACKIE EST UN COMMUNISTE :

Vétu de rouge, enmitouflé dans son écharpe, il traîne sa grande carcasse portée par ses frêles jambes arquées proférant toutes sortes de slogans anti police et anti sarko.

Certains disent qu'il est tombé sur la tête. Moi, je pense qu'il fera un très bon instit, gauchiste.

Son regret, jamais la barbe de Robert Hue ne viendra fleurir son doux visage.

Il restera imberbe.

Ainsi soit-il.

BOUBOU EST UNE CAILLE :

Pour lui, toutes les filles sont des "bitch". Il est très énervé et toujours en jogging.

Originaire de la banlieue de la Grande Verrière, il se sent exclu du système corrompu, t'as vu ?

Sa revanche : une autorité sans faille sur les militaires.

T'as vu ?

RAMI EST UN PARESSEUX :

A l'instar de cet animal, il aime à s'assoupir dans les endroits les plus inattendus après s'être désaltéré.

Mais ne vous y trompez pas, cette petite boule de poils est pleine de tendresse et ne demande que l'affection de ses congénaires.

MIMILE EST UN CHIEN MIGRATEUR

La fidelité qu'il voue à ses maîtres contraste avec son envie insassiable et récurrente de prendre son envol.

Il est une fourmi sous nos lattitudes où ses comptes sont tenus aux centimes d'euro près, et cigale aux antipodes où il ne se prive de rien.

Se trouvant fort dépourvu lorsque la bise fut venue, il retourna aux ASSEDIC, guichet 4, le teint mat rongé par le sel d'océans lointains, les cheveux longs et blonds comme le soleil qui l'a suivi tout au long de son périple, vétu d'un gilet exotique qu'il ne quittera plus, et le sourrire au lèvre.

Il ressortira triomphant de cet entretien, le torse bombé, et la certitude que la générosité du système social français d'indemnisation des personnes demandeuses d'emploi lui rapportera de quoi reprendre la route.

Qué même...   

OURS EST LA DETENTE :

Surdoué du taffis, dont il est devenu l'esclave éternel, il est le créateur :

Le 1er jour, Ours créa la détente, et il vit que cela était bon (ou détente).

Le 2ème jour, Ours créa la teute, et il vit que cela était bon (ou très détente).

Le 3ème jour, il créa le taffis, et il vit que cela était bon.

Les 4ème et 5ème jours, il a dit "non création Monsieur, trop de taffis".

Les 6ème et 7ème jours, croqué, il a "fait mire toute la journée devant l'ordos. Nul à chier Monsieur".

Amen

ET MOI QUI SUIS-JE ?

Réponse A : Un autiste

Réponse B : Un personnage singulier

Réponse C : Une personne tout à fait normale

(Plusieurs réponses sont possibles y compris la réponse C)

Bientôt les autres, promis.

      

Posté par nicoreb à 20:24 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

02 mars 2007

LE TAFFIS

Cela fait maintenant quelques temps que vous lisez ma prose, assidument je l'espère, et je vois qu'une question vous taraude, vous turlupine :

"Mais bon sang, nom de nom, qu'est-ce que le TAFFIS ? (merde à la fin )"

Le taffis est une occupation du détendu qu'il fait parce qu'il n'a pas le choix. Il y a le vrai taffis et le faux taffis.

Le vrai taffis est le taffis de teute : Le soir, le détendu va au charbon, retrousse les manches, et fait pépite. Et si les détendus se réunissent pour faire taffis, chaque détendu s'occupe de son propre taffis.

La théorie du taffis a été développée par le grand philisophe Nicolas BREDAUTEAU (Non, c'est BRETAUDEAU)

Schématiquement il s'agit d'une pyramide reposant sur un tapis, et dont le point le plus haut représente le sommet dont rêve tout détendu en début de pépite alors qu'il ressent le fameux stress que tout le monde peut comprendre.

Pour un autre penseur, Simon DESCHAMPS (non, c'est DESBOIS), le taffis peut être représenté par une étape du Tour du Maghreb assez pentue, dont le profil inquiétant consisterait à la montée de plusieurs cols hors catégorie que les coureurs (détendus pépitos) auraient à gravir le plus rapidement possible et avec le célèbre panache à la française que le monde entier nous envie. (A noter que le même auteur a cru bien faire en assaisonnant son Tour par de nombreuses autogiclettes dont nous tairons la signification, faute d'un réel contrôle parental n'autorisant l'accès à ces lignes qu'aux personnes aux oreilles averties).

Le vrai taffis, c'est la teute, la mine, la rouste, la pépite, la race...

Pas le choix.

Le faux taffis est relativement moins détendu. C'est celui qui permet au détendu de gagner les européens nécessaires à faire du bon taffis le soir. Il faut avouer que ce taffis n'a pas que des mauvais côtés : Il peut permettre au détendu en occupant sa journée, de moins se croquer, ou de ne pas faire trop teute.

Un taffis détente décroque le détendu sans l'empêcher de faire teute.

Le faux taffis peut être remplacé par la vraie glandouille : le chômage.

Le détendu n'hésite pas de temps à autre à faire chômage pour se détendre. Le tout est de frapper au bon guichet aux ASSEDIC.

Par contre, quand le chômage croque trop, le faux taffis revient.   

Merci.

Posté par nicoreb à 18:17 - - Commentaires [1] - Permalien [#]